Philosophons

 

 

La Musique a suscité de nombreuses réflexions : mots d’auteurs pour rire, pour réfléchir ou philosopher, en voici quelques extraits choisis :

 

La Musique

Les Compositeurs

Le Public

Les Musiciens

Les instruments

 

La Musique Ý

 

- De la Musique avant toute chose (Paul VERLAINE)

 

- La Musique c’est du bruit qui pense (Victor HUGO)

 

- Il suffit d’ajouter «militaire» à un mot pour lui faire perdre sa signification. Ainsi la justice militaire n’est pas la justice, la musique militaire n’est pas de la musique (Georges CLÉMENCEAU)

 

- On peut vivre sans Musique - - - mais pas si bien ! (Devise de l’ancien Orchestre Symphonique de Paris)

                                                                                                                                         

- La Musique, c’est comme la politique ou la prostitution : il faut commencer jeune (Pierre-Jean VAILLARD)

 

- Pourquoi jouer tant de notes alors qu’il suffit de jouer les plus belles (Miles DAVIS)

 

-       Je mets ensemble les notes qui s’aiment (W.A MOZART)

 

-       Le plus coûteux de tout les bruits (Théophile GAUTIER)

 

-       La vie sans musique est tout simplement une erreur, une fatigue, un exil (Friedrich NIETZCHE)

 

-       Parlez à un homme de bois et de cordes, demandez lui le premier mot qui lui vient à l’esprit. S’il est mauvais il dira : potence, s’il est bon il dira : guitare. (Patrick SEBASTIEN)

 

-       Je voudrais connaître la Musique sur laquelle la queue de mon chien bat la mesure (Yvan AUDOUARD)

 

-       Les Français sont faits pour composer de la musique d'opéra, les Italiens pour la chanter, les Allemands pour la jouer, les Anglais pour l'entendre et les Américains pour la payer (Enrico CARUSO)

 

-       Apprendre la musique en lisant des ouvrages s'y rapportant est comme faire l'amour par courrier (Luciano Pavarotti)

 

-       Il n'existe que deux sortes de musique : la bonne et la mauvaise (Duke Ellington)

 

-       La musicologie est à la musique ce que la gynécologie est à l'amour (Roland LETOURNEUX)

 

-       L'homme et la femme ne sont pas faits pour s'entendre. Seule la musique est faite pour s'entendre (Pascal Quignard)

-      La musique nous donne accès au cœur du monde. Quand j'écoute Mozart, Schubert ou Wagner, je sens monter en moi un irrésistible sentiment d'exaltation et de reconnaissance pour l'univers qui a engendré la vie et la musique (Hubert REEVES)

-          "Comme je voudrais aimer la musique", dit le sot ; mais il faut faire la musique ; elle n'est point (CHARTIER dit Alain)

-          Aimer la musique, c'est se garantir un quart de son bonheur (Jules Renard)

-          L'homme qui n'a pas de musique en lui et qui n'est pas ému par le concert des sons harmonieux est propre aux trahisons, aux stratagèmes et aux rapines (William Shakespeare : Le marchand de Venise)

-          La Musique met l’âme en harmonie avec tout ce qui existe (Oscar Wilde)

-          Plus on s’y connaît en Musique, moins on est capable d ‘en dire quelque chose de  valable ! (Patrick Süskind)

-          Le Ragtime est la Musique sur laquelle Dieu danse quand personne ne le regarde (Alessandro Baricco)

-           

 

Les Compositeurs Ý

 

 

-       Beethoven était tellement sourd que toute sa vie, il a cru qu’il faisait de la peinture (François CAVANNA)

 

-       Ō privilège du génie ! Lorsque l’on vient d’entendre un morceau de Mozart, le silence qui lui succède est encore de lui (Sacha Guitry)

 

-       Le silence qui suit Mozart, c’est encore du Mozart . . . En revanche, après l’avenue Mozart, c’est la porte d’Auteuil . . .  (Patrick SÉBASTIEN)

 

-       Mozart n’est pas le plus grand des musiciens, c’est le seul ! (Sacha Guitry)

 

-       MOZART était si précoce qu’à cinq ans et demi, il composait déjà le Boléro de RAVEL (Pierre DESPROGES)

 

-       «Beaucoup trop bruyant, mon cher MOZART, beaucoup trop de notes» (Commentaires de Joseph d’Autriche après avoir assisté à la première des « Noces de Figaro » en 1786)

 

-       CHOPIN, frère du gouffre, amant des nuits tragiques, Ame qui fut si grande dans un si frêle corps (Maurice ROLLINAT)

 

-       WAGNER, un beau de coucher de soleil que l’on a pris pour une aurore (Claude DEBUSSY)

 

-       Quand j’écoute WAGNER, j’ai envie d’envahir la Pologne (Woody ALLEN)

 

-       BERLIOZ attache une boucle romantique à de vieilles perruques (Claude DEBUSSY)

 

-       Chantal Goya a fait des chansons avec les sept mêmes notes que Beethoven ! (Patrick SEBASTIEN)

 

-       Aujourd'hui on peut faire de la musique avec des ordinateurs, mais l'ordinateur a toujours existé dans la tête des compositeurs (Milan KUNDERA)

 

-       J'ai connu quelqu'un qui avait l'oreille si incroyablement fausse que, s'il l'avait étayée par une théorie, il occuperait à coup sûr une position capitale dans l'histoire de la musique (Stanislaw Jerzy LEC)

 

 

Le Public Ý

 

-       Un vrai mélomane, c’est quelqu’un qui entendant une jolie femme chantant dans la salle de bains, se penche vers le trou de la serrure pour y coller l’oreille (Yvan AUDOUARD)

 

-       Les Anglais sont le meilleur public du monde : ils applaudissent toujours. Même si vous jouez bien ! (Arthur RUBINSTEIN)

 

-       Je ne comprends pas qu'on laisse entrer les spectateurs des six premiers rangs avec des instruments de musique (Alfred JARRY)

-      Celui qui s'ennuie en écoutant une belle musique laisse à penser que les beautés du style et les enchantements de l'amour n'auront sur lui que peu de puissance (Emmanuel KANT)

-          Si la musique ne plaît pas aux sourds, même s'ils sont muets, ce n'est pas une raison pour la méconnaître (Érik Satie)

 

-          Il est des animaux qui ne se lassent jamais d'entendre de la musique. Par exemple les chevaux de bois (Pierre DORIS)

 

Les Musiciens Ý

 

-       À une violoncelliste, le Chef d’Orchestre anglais – Sir Thomas Beecham – déclarait : «Madame, vous avez entre les jambes un instrument qui peut donner du plaisir à des milliers de gens….. et tout ce que vous savez en faire est de le gratter !»

 

-       Je suis en retard, excusez-moi, mais je reviens de l’enterrement d’un copain musicien. Ah ! les mecs sont pas sympas quand même, je croyais qu’il était plus aimé que ça. J’étais le seul à danser quand ils ont mis la Musique ! (Coluche)

 

-       L'Univers est plein de tordus qui se prennent pour Beethoven sans être capables de différencier une note de musique d'une note de restaurant (Fréderic DARD)

 

-       Je ne connais absolument rien à la musique. Pour ce que je fais, je n'en ai pas besoin ! (Elvis Presley)

 

 

 

Les instruments Ý

 

 

-       À quoi bon fréquenter PLATON, quand un saxophone peut aussi bien nous faire entrevoir au autre monde ? (Émil Michel CIORAN)

 

-       Je me suis remis à la clarinette, c’est ce qui se rapproche le plus de l’Anglais (Raymond DEVOS)

 

-          Clarinette : à l’opposé d’un oignon,  personne ne pleure quand on la coupe en morceaux ! (Joël FORTIN)

 

-          Clarinette : Instrument de torture utilisé par une personne qui a du coton dans les oreilles. Il y a deux instruments qui sont pires q’une clarinette : deux clarinettes (Ambrose BIERCE)

 

-       C’est parce qu’il y a très peu de place dans une clarinette que les canards gueulent si fort avant de sortir (Coluche)

 

-       Le piano, c’est l’accordéon du riche (Michel AUDIARD)

 

-       Le chanteur humanitaire compose sur son piano à touches d’ivoire une chanson pour la sauvegarde des éléphants ! (Patrick SÉBASTIEN)

 

-       L’hélicon est le seul instrument à l’intérieur duquel on doit s’introduire pour pouvoir en jouer (Hermes VÉPÉE)

               

-       Mon instrument préféré, c’est l’arbre à Musique. Les oiseaux sont toujours bien accordés ! (Patrick SEBASTIEN)

 

-       Pour maîtriser la guitare, il faut 10 années par corde (Dicton espagnol)

 

-       J’aime jouer du violon avec des gants de boxe, parce que quand on les enlève, c’est plus facile (COLUCHE)

 

-       Dieu que le son du cor est triste au fond des bois (Alfred de Vigny)

 

-       Le son de la trompette est si délicieux

            Dans ces soirs solennels de célestes vendanges

            Qu’il s’infiltre comme une extase dans tous ceux

            Dont elle chante les louanges (Charles BEAUDELAIRE)

 

-       Le violon frémit comme une cœur qu’on afflige ;

            Valse mélancolique et langoureux vertige (Charles BEAUDELAIRE)

 

 

-          Violon : Instrument qui titille les oreilles humaines par le frottement q’une queue de cheval sur des boyaux de chat (Ambrose BIERCE)

 

 

 

-          Baguette : Instrument de musique n'émettant aucun son et joué par un soliste tournant le dos au public (Xavier BOUTON)

-           

 

Ý